Le jugement en body surf

Publié le par Reinald

Les juges devront être attentifs et concentrés sur les points suivants :

 

-la qualité de la vague choisie (pour des raisons tellement évidentes)

-l’endroit (take-off area) et le moment précis ou est effectué le Take-off (très à l’intérieur, plutôt à l’épaule, de façon précoce ou retardée…) ainsi que la spécificité du départ (en dauphin…), autant d’éléments qui sont les témoins privilégiés de l’immédiateté de la prise de risques.

-l’entêtement du compétiteur pour se maintenir en permanence dans la section la plus critique de la vague en affichant un contrôle irréprochable (Þ volonté d’être dominant, over power ¹ subir)

-la radicalité des manœuvres sans perdre de vue leur valeur fonctionnelle, leur opportunité «pour faire la vague », la netteté d’exécution

-la constance de la vitesse, la préservation inconditionnelle du flow et du linking, l’attention portée sur la continuité harmonieuse du traitement de la vague : impression de glisse (utilisation harmonieuse et fonctionnelle des bras, utilisation des palmes qui ne doit pas heurter la qualité de la glisse…)

-la volonté de respecter dans leur intégralité les critères en vigueur en s’inscrivant délibérément dans la créativité et la variété  d’un surf répétitif, lassant, confortable…

 

 

Remarque: concernant l’intérêt que l’on doit accorder à la plus longue distance fonctionnelle :La plus longue distance fonctionnelle ne présente d’intérêt que si le compétiteur se maintient dans la partie propre de la vague, dans la section la plus critique (la plus creuse) dans le but de respecter les critères en vigueur. La distance effectuée dans la mousse n’est pas prise en considération.

 

http://bodysurf.surfingaquitaine.com/articles.php?lng=fr&pg=15.

 

Publié dans Nage - Body Surf

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article